Conseils | Voyage à Hong Kong

Archive pour le mot-clef ‘conseils’

Téléphone

Samedi 31 janvier 2009

Les communications téléphoniques sont gratuites à l’intérieur de Hong Kong à l’exception de celles émises depuis les cabines publiques payantes (1 HKD les 5 minutes). Pour appeler vers l’international, des cartes téléphoniques sont en vente aux 7/11, Circle K, Mannings et Wellcome. Pour se faire appeler depuis la France, une astuce existe. Vous pouvez utiliser Télérabais et la communication vous coûtera le prix d’un appel local. Pour cela, il vous suffit de composer le 0811 310 310 et de suivre les conseils que vous entendrez pour entrer ensuite le numéro de téléphone que vous souhaitez joindre à Hong Kong, précédé de 00 852 (préfixe pour Hong Kong). Si vous souhaitez plus de détails, consultez le site www.telerabais.com.

Concernant les téléphones portables, Hong Kong en compte le plus grand nombre par habitant au monde !!! Il faut dire que les tarifs y sont beaucoup moins élevés que chez nous. Comptez environ 200 HKD pour 300 minutes de communications… cela laisse rêveur, n’est-ce pas ? La plupart des cartes SIM sont compatibles et le réseau est excellent. On capte vraiment partout, jusque dans le métro et les tunnels !!! Les enseignes PCCW propose des prêts de téléphone à la semaine. Pour émettre un appel en PCV, composez au préalable le 10010. Le numéro des renseignements est le 1081.

Liste des préfixes pays :

  • France : 33
  • Canada : 1
  • Belgique : 32
  • Suisse : 41
  • Macau : 853
  • Chine : 86
  • Hong Kong : 852

Office de Tourisme

Samedi 31 janvier 2009

N’hésitez pas à demander des renseignements à l’Office de Tourisme de Hong Kong :

Il existe un  bureau de l’Office du Tourisme (Hong Kong Tourism Board) au Terminal des Star Ferries à Tsim Sha Tsui (ouvert de 8h à 18h tous les jours) ainsi qu’à l’aéroport (ouvert de 7h à 23h). Vous y trouverez des cartes de la ville, des plans du réseau de transports ainsi que certains plans de balades dans les Nouveaux Territoires. Leur site internet est également très bien fait, www.discoverhongkong.com. Une hotline est également disponible au 2508 1234 de 8h à 18h tous les jours. Il existe également les bureaux du CTS – China Tourism Service, à Central, au rez-de-chaussée du CTS House, 78-83 Connaught Road et à Tsim Sha Tsui au 1er étage du Alapha House, 27-33 Nathan Road. Ces bureaux vous proposent également de s’occuper des visas pour la Chine. Pour des informations sur Hong Kong en général, consultez www.info.gov.hk, le site de renseignements www.hkt.com, ou encore le site du South China Morning Post, www.scmp.com.hk, le journal local. Des magazines comme HK Magazines qui paraît toutes les semaines et est disponibles gratuitement dans de nombreux magasins, restaurants et bars proposent des conseils et adresses pour sortir.

Les bus, minibus et tramways

Samedi 31 janvier 2009

Hong Kong est doté d’un réseau de bus très important : vous pourrez visiter aisément l’ensemble du territoire pour un prix tout à fait raisonnable.

Les bus circulent en général jusqu’à 22h-23h mais certains vont au-delà. Ils sont tous climatisés, même parfois un peu trop, notamment lorsqu’il ne fait plus que 10° dehors comme en janvier ! Ne surtout pas espérer payer en pièce à la montée dans le bus à moins d’avoir la somme exacte. Le conducteur ne rend pas la monnaie. Aussi est-il préférable d’acheter une ou deux cartes Octopus pour la famille. On monte à l’avant et on descend par la porte du milieu généralement. Consultez les sites des différentes compagnies pour trouver la ligne qui convient le mieux à votre trajet. Le 15 qui part du terminal des Ferry de Central monte jusqu’au pic, une ballade intéressante. Deux terminus importants se situent l’un à Exchange Square à Admiralty, l’autre au Terminal du Star Ferry à Tsim Sha Tsui. Vous pouvez retrouver les plans des différentes lignes de bus sur les sites des principales compagnies :

  1. www.citybus.com.hk
  2. www.nwfb.com.hk
  3. www.kmb.hk

Vous aurez également l’opportunité d’emprunter des minibus. Voici quelques conseils pratiques :

Vous devez faire la différence entre les rouges et les verts. Les premiers n’ont pas d’itinéraires définis, ils ont juste un point de départ et un terminus. Le chemin emprunté entre ces deux points par les minibus rouges est à la discrétion de leur chauffeur et dépend en général des embouteillages. Les minibus verts à l’inverse ont un itinéraire bien défini avec des arrêts marqués. Cependant, dans les deux cas, aucun bouton pressoir ne vous permettra de demander l’arrêt, il faudra vous manifester auprès du chauffeur qui ne parle pas anglais. Ces minibus contiennent tous 16 places, et il est impossible de transiger, lorsque que c’est plein, plus personne ne monte ! Là aussi, le chauffeur ne rend pas la monnaie mais on peut payer avec la carte Octopus.

Prenez également les tramways, vraiment peu onéreux !

Tramway Hong Kong

Ils circulent uniquement dans les rues de Hong Kong Island. Leur parcours est des plus simples et suit les grandes artères de Kennedy Town, Central, Wanchai, Causeway Bay jusqu’à North Point et Happy Valley, c’est-à-dire, principalement Des Vœux Road Central, puis Queensway, Hennessy Road et Causeway Road. N’importe quel trajet en tramway coûte 2 HKD par personne, une aubaine ! Là encore, on  ne vous rendra pas la monnaie. Á ce prix là, vous n’aurez pas la clim et serez peut-être serrés les uns contre les autres ! Il existe donc une ligne qui part de Kennedy Town et vous emmène jusqu’à l’hippodrome d’Happy Valley où vous pourrez assister à des courses de chevaux tous les mercredi soirs. On monte à l’arrière et on descend à l’avant, juste après avoir payé. Un tramway, aujourd’hui transformé en  véritable attraction touristique, vous emmènera même jusqu’au Peak à l’aide d’un système de crémaillères. Le départ est situé au 33 Garden Road, derrière les grands buildings d’Admiralty et le prix de l’aller est de l’ordre de 20 HKD par adulte, 6 HKD pour les 3-11 ans et 7 HKD pour les seniors.

Le métro

Samedi 31 janvier 2009

Vous avez à votre disposition le « MTR », le métro de Hong Kong moderne et climatisé. Sa première mise en service date de 1979. Depuis cette date, il s’est enrichi de six lignes. L’ouverture de lignes supplémentaires pour augmenter les dessertes de la ville et de sa périphérie est prévues. C’est un des moyens de transport les plus utilisés, car incontestablement le plus rapide pour relier un point à un autre. De plus, vous remarquerez que certaines stations ont été harmonieusement décorées : par exemple, la station « Olympic » qui a pris comme thème de décor les Jeux Olympiques d’été qui ont eu lieu en 1996. Dans cette station, vous pourrez admirer de très belles images de cette manifestation sportive.

Depuis sa privatisation en l’an 2000, tout a été prévu dans le métro de Hong Kong pour faire face au nombre important de voyageurs qui empruntent quotidiennement ce moyen de transport. Par exemple, les accès dans les rames sont facilités pour les personnes à mobilité réduite se déplaçant en fauteuil roulant : des entrées larges et des espaces appropriés ont été prévus.

Par ailleurs, les stations du métro se sont enrichies de nombreuses boutiques à disposition des voyageurs qui apprécient particulièrement ces services.

Vous pourrez comme pour les autres moyens de transport régler vos frais de déplacement avec la carte Octopus. Toutefois, il est possible d’acheter des tickets de transports pour des trajets définis et ce, au départ de chaque station. Le métro est très rapide et il est rare d’attendre une rame plus de 5 minutes. Il est surtout très pratique pour traverser le port Victoria et se rendre d’Admiralty à Tsim Sha Tsui. Le service fonctionne de 6h30 à 1h30 du matin. La plupart des changements s’effectuent sur les mêmes quais, voie en face, nul besoin de beaucoup marcher en général. Lorsque plusieurs possibilités de changements se proposent à vous entre les deux mêmes lignes, pensez à suivre les conseils que vous entendrez aux haut-parleurs. Des connexions existent avec l’équivalent de notre RER qu’on appelle là bas le KCR (en service de 5h30 à 1h du matin). Vous devrez emprunter ce dernier pour vous rendre dans le Nord des Nouveaux Territoires. A chaque station, que ce soit, du KCR ou du MTR, vous trouverez tout un ensemble de boutiques, des 7/11, des vendeurs de sandwichs et quelques établissements de restauration rapide. Parfois, les stations sont reliées à de véritables centres commerciaux. Vous pourrez préparer vos trajets à l’avance en consultant le site internet des deux compagnies :

Métro de Hong Kong : MTR

Politique, administration et justice

Samedi 31 janvier 2009

Alors je vous invite à faire à nouveau une petite halte et je vais vous expliquer quelle est l’organisation politique, administrative et judiciaire de Hong Kong.

Le texte principal qui sert de base et fait office de constitution à Hong Kong est la « Loi fondamentale de la région administrative spéciale de Hong Kong ». Ce texte a été très soigneusement élaboré par un comité composé de personnalités hongkongaises et chinoises et il a été voté par l’Assemblée Nationale populaire en 1990.

Hong Kong est un État de droit, au sein duquel les libertés fondamentales sont plus scrupuleusement respectées que dans le reste de la Chine. Il ne s’agit pas en revanche d’une véritable démocratie. Le chef de l’exécutif, le plus important responsable politique hongkongais, est élu par une assemblée dont la majorité des membres représente des groupes professionnels. Le pouvoir réel de Pékin demeure un sujet politique sensible à Hong Kong.

Voyons justement comment fonctionne le système politique de Hong Kong. Le territoire est dirigé par le chef de l’exécutif qui est installé à la tête du gouvernement pour un mandat de cinq ans.

Le gouvernement est composé de quatorze ministres, devant rendre compte de leur mission au chef de l’exécutif. Il est assisté d’un conseil, appelé « executive council ». La mission du Parlement consiste à adopter les lois, toutefois il n’exerce pas de contrôle sur l’exécutif. Il se compose de soixante membres : trente d’entre eux sont élus au suffrage universel dans des districts géographiques, l’autre moitié est nommée dans des circonscriptions dites « fonctionnelles » constituées selon le secteur d’activité.

Quel est le système juridique qui régit Hong Kong ?

En fonction de la loi fondamentale qui existe sur ce territoire, un système légal et judiciaire a été mis en place : il est distinct de celui de la Chine continentale qui, quant à elle, fonctionne sur un système de droit civil.

Lors de la colonisation britannique, le « Common Law » a été instauré. De quoi s’agit-il ? C’est le juge qui édicte les règles de droit et non le législateur qui est à l’origine de leur création. Ces lois concernent toute personne privée ou publique et elles s’appliquent indifféremment à tous. Tous les cas jugés et ayant fait jurisprudence servent de référence.

Toutefois, les règles du « Common Law » et les lois qui s’appliquaient avant la rétrocession restent en vigueur, à moins qu’elles ne soient en contradiction avec la Loi fondamentale. De par son système juridique, Hong Kong ne se base pas sur les lois nationales de la République populaire de Chine, sauf pour les domaines touchant la défense et les affaires étrangères.

Différents articles de la Loi fondamentale de Hong Kong (notamment les articles 82, 84 et 92) permettent aux tribunaux de ce territoire de se baser sur les décisions rendues par les instances judiciaires du « Common Law » : de plus, les juges de ces tribunaux sont autorisés à venir siéger en qualité de juges de Hong Kong.

Le système judiciaire de Hong Kong est axé principalement autour de la Cour d’Appel Finale. Les juges qui y siègent sont désignés par le chef de l’exécutif hongkongais. C’est le Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire qui a l’autorité nécessaire pour interpréter la Loi fondamentale de Hong Kong, ce qui s’est déjà produit à trois reprises.

Dans le domaine administratif et en fonction de l’importance du territoire, depuis les années 1980 Hong Kong a été découpée en dix-huit districts. Chaque district a son propre conseil, composé de membres (certains d’entre eux étant élus au suffrage universel). Il faut toutefois noter que ces conseils ne disposent pas d’un pouvoir politique réel.

La justice de la région administrative de Hong Kong fait l’objet d’une organisation qui lui est tout à fait spécifique. Elle est composée de plusieurs tribunaux agissant à différents échelons, ainsi que d’organes de contrôle judiciaire dépendant du Département de la justice. Il s’agit des tribunaux de base (tribunaux d’arrondissement, cours de magistrats, tribunaux spéciaux), du tribunal d’instance supérieur (cour d’appel et cour originale), de la Cour de dernier appel.

Ces composantes juridiques ont chacune un rôle bien défini. Elles jugent les affaires de droit civil, droit pénal, elles assurent le pouvoir juridictionnel des affaires civiles et pénales. Il est à noter que la plus haute juridiction du territoire administratif de Hong Kong, celle qui applique le pouvoir juridictionnel en dernier ressort, est la Cour de dernier appel. Les décisions et verdicts qu’elle édicte ont un caractère totalement définitif et sans appel.

Comme organe judiciaire particulièrement important, nous avons le Parquet de la région administrative spéciale de Hong Kong ou Département de la Justice. C’est un organisme juridique majeur : son rôle s’exerce dans plusieurs domaines tels que l’administration et le contrôle judiciaires, la réforme des politiques juridiques à mener, le rôle et la mission des avocats.

Le Département de la justice est tout à fait apte à mener sa mission de contrôle judiciaire en toute indépendance. Son rôle principal consiste à défendre les intérêts publics et, à ce titre, il est le représentant du Gouvernement au tribunal. On peut considérer qu’il agit comme conseiller juridique du Gouvernement et du chef de l’exécutif de Hong Kong, ce qui permet de bien cerner sa fonction : toutes les affaires juridiques les plus importantes transitent par son intermédiaire.

Pour aider Hong Kong, la Chine a décidé de créer des régions administratives spéciales. Bien que dépendantes de la juridiction du gouvernement central, ces régions sont dotées d’une très grande autonomie. Le Conseil législatif est l’organe de la région administrative de Hong Kong et il est géré par des citoyens chinois. Ces derniers habitent en permanence dans la région : toutefois, ils n’ont pas la possibilité d’aller s’installer dans un pays étranger.

Au niveau de la région administrative de Hong Kong, le rôle du Conseil législatif est étendu et important. Il passe en effet par l’élaboration des lois, éventuellement leur amendement, voire leur annulation. Il contrôle et gère également le budget conçu par le gouvernement, donc les dépenses publiques. Le Conseil émet un avis sur la politique générale présentée par le chef de l’exécutif. Dans le milieu de la magistrature, il a un droit de regard sur la nomination ou le renvoi des magistrats de la Cour de dernier appel et du juge en chef de la Haute Cour de justice. Enfin, il a un rôle important de défense du public et il arbitre les conflits qui peuvent survenir.